Afin de réaliser des statistiques de visites, ce site utilise des cookies. En savoir plus
Conséquences de l’Accord Economique et Commercial Global (AECG/CETA)
Le 16.05.2018
Economie des filières
Conséquences de l’Accord Economique et Commercial Global (AECG/CETA)
Résultat


Selon un article paru dans Viandes & Produits Carnés, l’Accord Economique et Commercial Global (AECG/CETA) risque de fragiliser les productions animales européennes en favorisant les importations de viande en Europe.

Près de 10 ans après le lancement des négociations, l’Accord Economique et Commercial Global (AECG) ou « Comprehensive Economic and Trade Agreement » (CETA) a été ratifié par les institutions communautaires en février 2017. Si les Etats membres de l’Union européenne (UE) doivent encore le ratifier, la majeure partie de cet accord dit « mixte » (compétences partagées entre l’UE et ses Etats membres) s’applique depuis l’entrée provisoire de l’accord fin septembre 2017. En effet, la mise en œuvre des dispositions de compétence communautaire n’attendra pas la ratification définitive de l’accord.
C’est notamment le cas des questions tarifaires qui auront un impact sur les agricultures européennes, notamment par la baisse de droits de douane encore importants. Il offre également de nouvelles possibilités de révision à la baisse des normes sanitaires, phytosanitaires et environnementales. Une étude publiée dans Viandes & Produits Carnés par l’Institut de l’Elevage, l’Ifip et AgroParisTech montre ainsi que cet accord risque de fragiliser les productions européennes de viande bovine et porcine par des imports supplémentaires de viande à droits de douane nuls à certaines périodes.

Vous pouvez consulter l’article complet sur le site de Viandes & Produits Carnés.