Afin de réaliser des statistiques de visites, ce site utilise des cookies. En savoir plus
PICAREC : Projet innovant et collaboratif d’amélioration de la recyclabilité des emballages plastiques de charcuterie
Le 28.03.2018
Porc
Améliorer la recyclabilité des emballages plastiques de charcuterie
Résultat


Dans le cadre du projet PICAREC, de nouveaux films en PET ont été étudiés pour remplacer les films constituant les barquettes et les opercules des emballages plastiques de jambons ou de pâtés et pouvoir intégrer une filière de recyclage des plastiques.

Pour en savoir plus :

Arnaud Bozec
Ifip – Pôle Viandes et Charcuteries
Courriel : arnaud.bozec@ifip.asso.fr

Porté par la FICT (Fédération Française des Industriels Charcutiers Traiteurs et Transformateurs de viandes) en collaboration avec cinq fabricants (Cooperl Brocéliande, Herta, Fleury Michon, Monique Ranou, Maison Prunier) et avec l’expertise de l’IFIP et d’EVEA, le projet PICAREC s’inscrivait dans la démarche de favoriser la recyclabilité des emballages plastiques de la filière charcuterie-traiteur. Il avait pour objectif de tester différents types d’emballages afin de les évaluer et d’orienter les industriels vers l’utilisation de barquettes recyclables. Cependant, les solutions évaluées ne sont pas entièrement recyclables du fait de la présence d’un opercule complexe.

L’objectif de trouver des films d’operculages soudables sur APET a été atteint. Plusieurs solutions sont disponibles sur le marché et apportent soudabilité (bien que probablement plus fragile), propriétés barrières et qualité d’impression. Les résultats obtenus sont encourageants et confirment qu’une validation industrielle de ces solutions pourrait être possible. Mais ces solutions ne sont pas en réelle rupture par rapport à la situation actuelle. Il s’agit plus d’adaptation de solutions existantes qui ont la capacité de venir souder sur des barquettes en APET. La problématique du recyclage de ces films d’operculage multicouches reste entière, puisque ces films ne sont pas compatibles avec le flux de PET.

Par ailleurs, l’objectif de trouver un opercule recyclable (PET) et soudable sur APET, présentant des caractéristiques de pelabilité et de soudure égales aux films actuellement utilisés, est partiellement atteint. En effet, un opercule qui permettrait un recyclage en filière PET clair a été testé : il s’agit d’un film en APET comportant une fine couche d’AlOx. Un film monoPET est technologiquement imprimable, cependant pour répondre aux deux fonctions essentielles d’un emballage de charcuterie qui sont barrière à l’oxygène et scellabilité, le film mono PET avec impression nécessiterait de plus amples investigations pour une application industrielle.

Afin de faciliter la valorisation des emballages en fin de vie, le projet PICAREC a identifié 5 actions qui restent pour certaines encore à travailler :

  1. Supprimer le PVC dans les barquettes
  2. Eviter l’utilisation de colorants sombres contenant du noir de carbone et limiter la quantité d’opacifiants
  3. Lorsque la barquette est en mono APET, l’opercule doit avoir une densité < 1 afin de ne pas perturber le recyclage de la barquette.
  4. Développer un opercule qui s’intègre à la filière de recyclage PET et qui réponde aux contraintes techniques de la filière charcuterie.
  5. Limiter la quantité d’encre et de colle et éviter les encres métallisées et à fort dégorgement.

Pour poursuivre l’objectif d’identifier un emballage de charcuterie recyclable et ne présentant pas de perturbation du flux de recyclage, les perspectives pour aller plus loin sont :

  • Tester les différentes options d’emballages à échelle industrielle avant d’être mises sur le marché.
  • Envisager la recyclabilité des emballages de charcuterie comme un ensemble et non par élément.
  • Poursuivre les travaux sur les risques identifiés : un geste de tri complexe lorsque la barquette et l’opercule doivent être séparés, des difficultés sur certaines barquettes lors de l’ouverture, un nombre de fournisseurs encore trop réduit pour assurer une sécurité d’approvisionnement.

Cet article a été rédigé à partir de :
PICAREC : Projet innovant et collaboratif d’amélioration de la recyclabilité des emballages plastiques de charcuterie. Communiqué de presse, Mars 2018.
et
Vers des emballages de charcuterie entièrement recyclables. IFIP [Consulté le 28/03/2018]

Crédit photo : Christian Slagmulder / Inra

Pour en savoir plus :

Arnaud Bozec
Ifip – Pôle Viandes et Charcuteries
Courriel : arnaud.bozec@ifip.asso.fr